Une équipe pour l'Histoire

2 mars 2016 - 17:12

A cinq mois presque jour pour jour de l’ouverture des Jeux de Rio, l’équipe de France masculine de tennis de table a donné du corps et du souffle à ses rêves olympiques. A Kuala Lumpur, en Malaisie, ses joueurs ont déjà réalisé une forme d’exploit aux championnats du monde par équipes. Ils ont poussé en grand la porte des quarts-de-finale, au terme d’un parcours sans faute en phase de poule. Et l’aventure continue, dès vendredi 4 mars, avec une rencontre face à la Pologne ou l’Angleterre décisive pour une place sur le podium. Avant cela, les dames ont rendez-vous avec l'Espagne demain pour une première rencontre de classement.

La performance est historique. En terminant en tête de sa poule, avec cinq victoires en autant de rencontres, l’équipe de France masculine s’invite en quarts-de-finale des Mondiaux par équipes pour la première fois depuis 2006. A l’époque, les Bleus avaient dû s’arrêter à ce stade du tournoi, disputé à Brême, battus 3/0 par une équipe de Chine qui allait tout écraser sur son passage pour décrocher la médaille d’or.

Son parcours à Kuala Lumpur force l’admiration. Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson, les deux leaders de l’équipe de France, ont montré la voie sans un pas de travers. Les Français ont dominé sans ménagement les trois équipes réputées inférieures, la Malaisie, l’Angleterre et le Danemark, s’imposant sans perdre un seul match. Ils ont écarté l’Allemagne, nation phare sur le continent européen. Une rencontre où Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson ont tous les deux fait chuter Timo Boll, le numéro 1 allemand, classé au 9ème rang mondial. Face à la Suède, l’autre équipe de la poule a priori supérieure à la France, les deux leaders ont réalisé des prouesses. Emmanuel Lebesson (n°73), notamment, est sorti vainqueur du match décisif, en s’imposant 3 sets à 2 sur Mattias Karlsson (n°52).

La performance est historique. Mais elle ne doit rien au hasard. Ces deux dernières saisons, l’équipe de France a prouvé à plusieurs reprises son esprit de corps, sa solidarité et son sens des valeurs collectives. A Bakou, aux Jeux Européens 2015, elle avait su célébrer ce premier rendez-vous continental en montant sur la deuxième marche du podium. Aux championnats d’Europe, quelques mois plus tard en Russie, elle avait décroché la médaille de bronze en se servant des mêmes atouts.

Meilleur exemple de l’esprit de conquête de l’équipe de France masculine : Emmanuel Lebesson. A Kuala Lumpur, le plus âgé des sélectionnés a su se transcender pour écarter Timo Boll et offrir le point de la victoire contre la Suède. Encore irrégulier dans les épreuves individuelles, il ne déçoit jamais dans les compétitions par équipes. Avec Simon Gauzy (n°27), incontestable numéro 1 français, Emmanuel Lebesson constitue un exemple à suivre pour les trois jeunes Français présents à Kuala Lumpur, Tristan Flore, Quentin Robinot et Benjamin Brossier.

L’aventure continue pour les Bleus à Kuala Lumpur. En quarts-de-finale, vendredi 5 mars, ils croiseront la route du vainqueur de la rencontre entre l’Angleterre et la Pologne. Deux adversaires largement à la portée des Français. L’Angleterre, notamment, a cédé 3/0 face aux Bleus en début de semaine lors de la phase de poule. Une victoire les enverrait en demi-finale. Avec, à la clef, la certitude de ramener une médaille. Encore plus historique.

 

Informations pratiques

Commentaires

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre

Aucun événement

Aucun sondage